Vers un Parc naturel régional en Gâtine ?

Depuis quelques mois vous avez peut-être entendu parler d’un projet de Parc naturel régional (PNR) à l’échelle du territoire du Pays de Gâtine. Le Pays, qui porte ce projet, mobilise les élus locaux et les acteurs du territoire pour qu’ils saisissent cette opportunité et qu’ils accompagnent ce nouveau projet sur la Gâtine. Cette volonté a été entendue par la Région Nouvelle-Aquitaine qui a officialisé le lancement de cette réflexion en fin d’année 2016.

En France, il y a aujourd’hui 51 PNR (4 en Région Nouvelle-Aquitaine) et plus de 20 projets. Ce sont des territoires ruraux et habités, reconnus au niveau national pour leur forte valeur patrimoniale et paysagère mais également pour leurs fragilités. Un PNR est créé à l’initiative de la Région et classé par décret du Premier ministre. Il a pour vocation de protéger et de valoriser le patrimoine naturel, culturel et humain de son territoire en mettant en œuvre une politique innovante d’aménagement et de développement économique, social et culturel, respectueuse de l’environnement. Chaque PNR a ses propres spécificités territoriales, ses caractéristiques paysagères et naturelles et son identité.

La Gâtine est un territoire rural, une terre d’élevage, avec une identité géographique et culturelle forte. Elle représente un espace cohérent remarquable de part ses milieux naturels diversifiés, encore préservés mais fragiles. Depuis 40 ans, l’histoire du Pays de Gâtine et de ses partenaires s’écrit entre préservation des traditions, innovations locales et valorisation du patrimoine. Fort de ce constat partagé, les élus du territoire ont une ambition : favoriser le développement économique et l’attractivité du territoire tout en préservant le cadre de vie. Ce projet de PNR, c’est la volonté de donner une reconnaissance nationale à ce territoire, de permettre à chacun d’y rester et de bien y vivre et de combattre ses fragilités en affirmant et en développant ses atouts.

La démarche de labellisation des PNR est rythmée par 3 grandes étapes : l’avis d’opportunité, l’avis intermédiaire et l’avis final. Ces deux derniers avis sont donnés sur la charte du Parc. Cette charte est valable 15 ans et constitue le projet pour le territoire, coécrit par la Région, le porteur du projet et ses partenaires.

En 2018, l’objectif sera d’obtenir l’avis d’opportunité qui est rendu par le Préfet de Région. Le dossier d’opportunité permet de disposer d’un ensemble d’éléments descriptifs relatifs au patrimoine naturel et culturel et aux paysages du territoire, mais aussi à ses caractéristiques socio-économiques. Il démontre la motivation et l’implication des acteurs du territoire dans la mise en place d’un PNR, ainsi que la pertinence et la plus-value de l’outil PNR. Enfin, il justifie le périmètre d’étude proposé.

Elus et acteurs du territoire se réunissent pour travailler dans quatre commissions thématiques afin de contribuer à l’écriture du dossier d’opportunité. Ensemble, ils identifient les richesses du territoire mais également ses fragilités ainsi que les enjeux du territoire sur lesquels le futur Parc devra agir. Le maintien de la diversité culturelle, l’aménagement durable du territoire, l’appui aux productions locales ainsi que la protection et la reconquête des paysages bocagers font partie de ces enjeux.

C’est donc ce projet qui va occuper pendant quelques années les élus, les acteurs et les habitants de la Gâtine, car le territoire réunit toutes les conditions requises pour la création d’un PNR.

Renseignements : Pays de Gâtine, 05 49 64 25 49 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d’informations sur le site du Pays de Gâtine rubrique « Le projet de PNR ».

 


 septembre 2020

 

Des infos du projet de Parc naturel régional de Gâtine poitevine

 

Les nouveaux conseillers municipaux au cœur du projet

L’année 2020 a été l’occasion de renouveler les équipes municipales. Les nouveaux conseillers, tout comme les acteurs impliqués dans la vie locale, seront associés à l’écriture de la Charte du projet de Parc naturel régional (PNR). Si les délais sont respectés, la phase d’évaluation et de validation de la Charte se terminera par la consultation des communes avant la fin de ce mandat municipal. Chaque Conseil municipal aura le choix d’adhérer à ce projet de Charte et donc au futur Syndicat Mixte du PNR.

 

Point d’étape sur le projet

Le Pays de Gâtine a obtenu, de l’Etat, en 2019, un avis d’opportunité favorable à la création du PNR. Ce concours d’entrée est une première étape mais il reste plusieurs années de travail avant d’obtenir le diplôme : le label PNR. Ce temps qui peut sembler long s’explique par le besoin de concertation nécessaire à l’adhésion de chacun à la feuille de route pour construire la Gâtine de demain : La Charte du Parc. C’est un contrat entre l’ensemble des acteurs d’un territoire. Elle est valable 15 ans et se décline en plans d’actions afin de répondre aux enjeux du territoire dans le cadre des missions attribuées aux PNR, à savoir la protection du patrimoine paysager et architectural, la participation à la qualité de la vie locale, l’encouragement des activités économiques et l’innovation. Cette année, si particulière, n’aura pas remis en cause le projet de PNR. Au contraire elle a multiplié les raisons de s’engager dans cette démarche afin préserver un cadre de vie de qualité lorsque nos déplacements sont limités ou de soutenir les productions locales et les agriculteurs engagés en vente directe. Les restrictions sanitaires ont limité la tenue de grandes réunions participatives. Cependant, le Pays de Gâtine a pu avancer sur des éléments d’études comme l’inventaire du linéaire de haies ou l’identité paysagère du Pays de Gâtine.

 

Qui pilote le projet de Parc ?

Le projet de PNR est porté par le Pays de Gâtine depuis 2016 et par son Président, nouvellement réélu, Didier GAILLARD, maire de Ménigoute. Les 31 élus du Pays de Gâtine suivent attentivement l’avancée du projet et un vice-président est chargé plus particulièrement de ce dossier, il s’agit de Jean-Pierre RIMBEAU, Maire d’Ardin et Président de la Communauté de communes Val de Gâtine. Toute l’équipe salariée du Pays de Gâtine est également mobilisée, selon les thématiques d’action et un agent est dédié à temps plein à cette mission.

 

Le soutien de la Région et du Département

La Région Nouvelle-Aquitaine (qui a la compétence pour créer un PNR) accompagne financièrement et techniquement le Pays de Gâtine depuis le tout début de la démarche. Le Pays de Gâtine peut également compter sur le soutien du Département des Deux-Sèvres, partenaire de la démarche depuis son lancement, qui vient de valider une aide financière pour trois ans. Ces aides vont accompagner les études nécessaires au projet de PNR ainsi que l’animation des temps de concertation avec les acteurs et les habitants de la Gâtine.

 

Des experts au service du projet de Parc

Une nouvelle instance a été créée pour accompagner la création du PNR : il s’agit du Conseil Scientifique et Prospectif. Il est composé de chercheurs ou universitaires en activité ou retraités, d’experts ou de personnalités qualifiées dans les domaines des sciences de la nature ou des sciences humaines et sociales. C’est un outil d’aide à la décision qui a pour rôle de formuler des propositions et de conduire des réflexions lorsque sont à prendre des décisions nécessitant une expertise technique et scientifique sur le territoire.

Renseignements : Pays de Gâtine : 05 49 64 25 49 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Plus d’informations sur le site du Pays de Gâtine rubrique « Le projet de PNR » et sur la page Facebook « Projet de PNR de Gâtine poitevine »